Environnement

Géographie

Tout d’abord, le Brésil, avec ses 16 fois la France et presque 200 millions d’habitants est à lui seul un continent comparable à l’Europe. Je ne peux donc pas dire que je connaisse le Brésil en ayant vécu 3 mois dans l’état de Santa Catarina, avant dernier tout au sud du pays, le plus petit des 26 états, mais aussi un des plus riche.

Une belle carte de SC ici :
http://www.ici-brasil.com/bresil/sc.php

Pour d’autres infos générales sur le Brésil, vous pouvez suivre ces deux liens vers des éditeurs de guide très connus :
- http://www.routard.com/partir_desti...
- http://www.lonelyplanet.fr/destinat...

Donc Santa Catarina est un petit état au sud du Brésil, autour de 27° sud, à environ 700 kilomètre de São Paolo, entre le Parana et Rio Grande do Sul.
Les plus grandes villes se trouvent sur la côte.

Coté paysages, quand on vient de Curitiba dans le Parana, c’est d’abord les montagnes qui surprennent, jamais très hautes (1000m) mais totalement recouvertes d’une épaisse végétation et avec des nuages accrochés au flan (en tout cas au printemps) puis on arrive sur la côte ... et là il faut avouer que c’est magnifique. Celle-ci est très découpée, offrant des baies, des presqu’îles, des îles, il y a des rochers, du sable et toujours la végétation.
Les rochers sont typiques, très ronds, comme on les imagine sur une carte postale avec le sable blanc et les cocotiers

Flore

A cette latitude, la végétation est encore très tropicale, même si le terme exact doit être Subtropicale et qu’effectivement elle est un peu moins dense et luxuriante qu’à la Réunion (par exemple) .
Au début du printemps (septembre), beaucoup d’arbres étaient sans feuille, ils ont d’abord fleuri, pour créer des taches de couleur sur les collines puis les feuilles sont venues. Bien sûr c’est à l’approche de l’été que la végétation se pare de ses plus belles couleurs, notamment les flamboyants, de grands arbres qui deviennent tout rouges et les orchidées qui fleurissent.

Faune

Les animaux sont ici omniprésents, d’abord les oiseaux : marins comme les mouettes ou milans, des échassiers plus ou moins grands dans les marrais et des rapaces, dont l’Urubu, petit vautour local et fossoyeur patenté !
Sur la plage, en plus des oiseaux, beaucoup de petits crabes couleur sable.
En forêt, on peut voir des serpents, des grenouilles près des courts d’eau et puis il y a tout ce qu’on ne voit pas !
Il y a bien sûr nos amies les araignées et autres insectes, moustiques, blattes ... beurk !
Du coté des pêcheurs, du poisson mais aussi des crabes, des moules, calamars, pieuvres et beaucoup de crevettes (cuisinées à toutes les sauces !)
Et enfin tous les Animaux domestiques, des chevaux encore beaucoup utilisés aux vaches qui sont plutôt un type de buffle en passant pas les chiens. Ces derniers sont très nombreux, on croise autant des "chiens chiens" que le soir des meutes de chiens errants.

Météo

Ici je vais en décevoir beaucoup, le temps est très changeant, voire franchement pluvieux !
Au cours de ce printemps, j’ai eu de 9 degrés à 35 degrés ...
Les neufs degrés sont à Curitiba le 2 novembre à 900 m d’altitude accompagné d’une petite pluie ...
Les 35 degrés sont un peu plus tard en saison dès que le soleil brille.
En fait quand le soleil brille il fait vite très chaud, on sent qu’on n’est pas loin des tropiques (gare aux coups de soleil), mais si le temps reste couvert la température stagne autour de 20 degrés.
La région est très verte et ce n’est pas pour rien, il pleut très souvent.

Transport

Avec un pays d’une telle taille, les transports sont primordiaux.

Et c’est la route qui prend largement le dessus, le pays est très bien desservis côté avion (un aéroport dans chaque ville principale) mais les tarifs ne permettent pas à tout à chacun de prendre l’avion. Pour ce que j’ai vue seules les marchandises prennent le train.
Une anecdote pour le train, les passages sont non protégé, enfin si, juste par un panneau,
TREM CRUZAMENTO VIA FERRA PARE OLHE ESCUTE
Train Croisement Chemin de fer - Arrêtez Regardez Ecoutez

Les routes sont paraît-il en bonne état dans SC, pourtant la BR101, l’axe principal Nord-Sud n’est pas toujours parfaites. Cette route qui descend à Porto Allegre est en 2x2 voies jusqu’à Florianopolis, ensuite il parait que c’est difficile (São Paolo >> Porto Allegre 1200 km). Et déjà avant on a droit à une voie de droite défoncée par les camions et une chaussée en général assez déformée. Vue sont gabarit, on pourrait donc penser que c’est une autoroute, mais non, c’est plus proche d’une nationale parce qu’on y a construit sur les côtés des stations service, des magasins pour touriste ou même des villages , et que de ce fait les piétons et les vélos l’empruntent et la traversent.
Des passages sont aménagés dans le mur séparant les deux sens de circulation, conséquences beaucoup d’animaux écrasés sur la route, et des frayeurs lorsque les gens se lancent pour traverser.

Lorsque que l’on quitte la BR, on passe sur les routes secondaires qui relient villes et villages, mais à l’intérieur de ceux-ci on passe vite à des routes pavées puis en terre à l’intérieur de certaines zones d’habitation.

Même si la voiture semble reine dans ces grands espaces, il n’y a pas que ça, on voit des charrettes à chevaux, plus qu’on ne pourrait croire au premier abord. Et puis on voit vraiment beaucoup de gens à pied et à vélo. Pour l’anecdote, à vélo ils font des prouesses, toujours le guidons d’une main pour tenir de l’autre un sac ou un parapluie, plus une personne en amazone sur le porte bagage, qui porte elle-même un enfant, à moins qu’il ne soit assis sur le guidons, étonnant !

Villes

Un simple point de vue général sur les villes, celles que j’ai visité sont décrites plus amplement dans un autre chapitre. Le Brésil est un pays assez jeunes, qui ne semble pas conserver très bien son patrimoine, dans la plupart des villes que j’ai vue le centre historique n’est non seulement pas mis en valeur, mais en plus en assez mauvais état. Pour le reste ce sont des villes nouvelles à l’américaine avec de grandes avenues délimitant soit des quartiers résidentiels, soit d’immeubles.

 
A propos de INTRW

Journal web de Benoît LAURENT, entre photos, voyages et logiciels libres selon les périodes.

Fils de nouvelles RSS
Thèmes